Soutenance d'HDR d'Hilda Inderwildi

Publié le 12 novembre 2020 Mis à jour le 26 février 2021
le 1 décembre 2018
14h
À l’École normale supérieure de Lyon, site Descartes, en salle D2 020

Hilda Inderwildi soutient son HDR « Les arts en dialogue dans les pays de langue allemande (XXe-XXIe siècles) »

Intitulé d’ensemble : Les arts en dialogue dans les pays de langue allemande (XXe-XXIesiècles)
Titre du travail inédit : richter / kluge. kluge / richter. Gerhard Richter au miroir de ses coopérations avec Alexander Kluge (1966-2016)

Articulé autour de Gerhard Richter et de ses livres d’artiste, plus particulièrement les collaborationsavec Alexander Kluge dans son œuvre tardive, ce travail d’HDR représente une contribution à l’étudede l’intermédialité, ainsi qu’une exploration du rapport au temps chez deux artistes frères d’âge etgrands « générateurs d’images ». Il envisage les genres de la chronique et de la « nouvelle » (« Nachricht»)dans leur élargissement à la photographie et la peinture, en menant une réflexion sur la présence desimages au croisement des médias et sur l’émergence d’un nouveau matérialisme. Partant de l’année1966, un curseur primordial pour l’identité sociale et artistique des deux créateurs, l’étude remontel’évolution du peintre depuis ses premières collaborations avec Polke, Kuttner et Lueg, pendant l’épi-sode du réalisme capitaliste. Elle montre que l’ensemble de son œuvre se cristallise, sur les axes del’espace et du temps, dans un matérialisme né en RDA et contre elle, radicalement hostile à touteforme de hiérarchisation. Kluge, cinéaste, essayiste et conteur, intègre le média peinture comme uneextension du maillage qui unit son œuvre en un vaste réseau multi-médial, pour la maintenir dansune dynamique de renouvellement. Cet essai touchant à la pensée de l’histoire se conçoit égalementcomme une interrogation sur le territoire d’une littérature de plus en plus investie par le documentet les arts visuels. Il s’appuie sur l’analyse des histoires de Kluge et des œuvres de Richter, y comprisses écrits, dont un corpus de textes inédits en français, en même temps que certains genres médiatiquescomme l’entretien.

Le jury est composé de Mmes et MM. les professeurs :
Florence Baillet (Université Sorbonne Nouvelle)
Valérie Carré (Université Paris Sorbonne)
Anne Lagny (École normale supérieure de Lyon, Garante)
Fabrice Malkani (Université Lumière Lyon 2)
Ina Ulrike Paul (Universität der Bundeswehr München)
Jean-Loup Rivière (École normale supérieure de Lyon)
Ralf Zschachlitz(Université Lumière Lyon 2)