Doctorant

Tristan Kuipers

CDU avec avenant d'enseignement

Coordonnées

Adresse
Université Toulouse - Jean-Jaurès

Discipline(s)

ALLEMAND

Thèmes de recherche

- Littérature contemporaine de langue allemande
- littérature et plurilinguisme
- (auto-)traduction littéraire
- traductologie
- études mémorielles

Activités / CV

Titre de la thèse
Auto-traduction et écriture mémorielle chez Georges-Arthur Goldschmidt, Ruth Klüger et Elisabeth Augustin

Année d’inscription: 2019-2020


Directeurs de recherche

Dirk Weissmann (Université Toulouse - Jean-Jaurès), Rainier Grutman (Université d’Ottawa)

Résumé du projet de recherche

La thèse se donne pour objet central trois œuvres auto-traduites d’auteur·e·s juif·ve·s de langue maternelle allemande et d’expression plurilingue, dont les parcours de vie et d’écriture ont été profondément affectés par le national-socialisme et l’exil : La traversée des fleuves (1999) de Georges-Arthur Goldschmidt et Labyrint (1955) d’Elisabeth Augustin, d’abord écrits respectivement en français et en néerlandais puis traduits en allemand, ainsi que weiter leben: Eine Jugend (1994) de Ruth Klüger, d’abord écrit en allemand puis réécrit en anglais des États-Unis. Une telle diversité linguistique et biographique invite à l’adoption d’une perspective comparative qui fasse ressortir les points de convergence d’œuvres certes singulières mais toutes motivées par la nécessité du changement de langue, de la circulation entre langue maternelle et langue d’adoption que concrétise la pratique auto-traductive, à la fois comme instrument de distanciation et comme lieu d’une confrontation au passé traumatique. C’est à l’analyse des effets de cette même pratique et à la détermination de son originalité littéraire que s’attachera la thèse, en mobilisant notamment les notions de post-mémoire et de (pre)mediation-remediation empruntées aux études mémorielles.

CV

Publications extraites de HAL affiliées à UT2J - Centre de Recherche et d'Études Germaniques (CREG)