Gertrud Köbner, Helene Schaarschmidt : Récits de captivité. Garaison 1914

Textes édités par Hilda Inderwildi et Hélène Leclerc; Traduction : Lucile Dreidemy, Hélène Floréa, Hilda Inderwildi, Pauline Landois, Hélène Leclerc, Alfred Prédhumeau

Dans l’histoire de la Première Guerre mondiale, les femmes paraissent souvent absentes, leur présence ne se dessine qu’en filigrane. L’ouvrage Récits de captivité. Garaison 1914 donne la parole à deux d’entre elles, deux Allemandes, Gertrud Köbner et Helene Schaarschmidt, internées au camp de Garaison dans les Hautes-Pyrénées entre septembre et novembre 1914. Après leur rapatriement, elles rédigent l’une et l’autre des témoignages de leur internement : publiés en Allemagne dès 1915, ils demeurent inédits en France.
 
Traduction et publication du Centre de Recherches et d’Études Germaniques dans le cadre d’une collaboration avec les Archives départementales des Hautes-Pyrénées et l’Institution Notre-Dame de Garaison. La publication intégrale des journaux-récits est prévue pour 2019.

Les auteures

Gertrud Köbner
Elle est née à Berlin en 1879. Depuis 1906, elle résidait en France, à Neuilly, avec son époux Eduard John et leurs deux enfants. Contrainte de quitter son domicile dès l’entrée en guerre de la France, toute la famille John arriva à Garaison le 11 septembre 1914. Le 2 novembre 1914, elle fut rapatriée en Allemagne via la Suisse, en compagnie de ses enfants et de sa belle-mère, mais son mari, mobilisable, resta interné ; il s’évada de Garaison en août 1916.

Helene Schaarschmidt

Allemande née à Davos en 1886, elle se trouvait vraisemblablement en vacances en France lors de l’entrée en guerre. Elle fut internée à Garaison du 7 septembre au 3 novembre 1914.

Details
  • Dates
    Paru le 1. April 2016, Créé le 13. Februar 2016
  • Éditeur
    Le Pérégrinateur, avril 2016