Privatleben / Vie privée

Auteur: Ulrike Syha, Traductrices: Silvia Berutti-Ronelt, Anne Monfort

« L’écriture d’Ulrike Syha propose un espace mental plus cinématographique et romanesque que théâtral : la structure dramatique y est éclatée par associations d’idées successives. Contrairement à d’autres œuvres où la forme s’impose de l’extérieur et devient ainsi la structure même de la pièce, c’est la langue qui génère chez Ulrike Syha les associations d’idées, les chaînes qu’elles forment et par suite les transformations d’espace et de temps. Une association mène à l’autre : c’est ainsi qu’au début de la pièce, les personnages se trouvent à la fois dans la situation concrète de raconter leur histoire au public et dans le train en compagnie des personnages qui font le même voyage. Plus tard, ce procédé nous transportera en vacances en Thaïlande avec l’amant d’ELLE, au bureau avec ses collègues à LUI, dans la maison du père d’ELLE, dans un restaurant chinois minable d’une petite ville allemande, etc. Ce procédé d’écriture qu’Ulrike Syha désigne par le mot « enchâssement » (« Verschachtelung ») est une sorte de mise en abîme du temps et de l’espace. Mais ce qui pourrait paraître compliqué et difficile à suivre n’est, si étonnant cela soit-il, nullement déconcertant pour le lecteur [...] Créer la même évidence sur scène ne va certainement pas de soi, mais c’est un défi séduisant pour un metteur en scène qui a envie de le relever. »

Présentation et bon de commande
  • Dates
    Paru le 1 janvier 2016, Créé le 2 février 2016
  • Éditeur
    Collection bilingue « Nouvelles Scènes – Allemand », PUM (Presses Universitaires du Midi), février 2016