Métamorphoses interculturelles. Les Voix de Marrakech d’Elias Canetti

Préface de Gerald Stieg

de Dirk WEISSMANN

Longtemps marginalisé par la critique, Les Voix de Marrakech est assurément l’un des plus beaux livres d’Elias Canetti, l’un des plus accessibles et fascinants aussi. Né d’un voyage authentique entrepris en 1954, ce bref et dense récit offre un saisissant portrait de la ville marocaine, ainsi qu’une véritable introduction à l’univers et à la pensée du Prix Nobel de littérature. Dans la mesure où Canetti, cet auteur interculturel par excellence, a défini l’écrivain comme « gardien des métamorphoses », son livre sur Marrakech peut se lire comme un tableau de métamorphoses interculturelles illustrant un sentiment à la fois de dépaysement et de proximité face à la ville marocaine et ses habitants.

Fruit d’un long travail de recherche, cette étude est la première à proposer une lecture intégrale de ce récit de voyage d’un genre particulier. En se référant au texte original aussi bien qu’à la traduction française, elle se destine à tout étudiant, enseignant ou chercheur souhaitant entreprendre une lecture approfondie de l’œuvre.

Détails
  • Dates
    Paru le 1 juin 2016, Créé le 1 juin 2016
  • Éditeur
    Éditions Orizons, 2016