Accueil CREG > Archives 2006-2014 > "Les tournants littéraires, historiques, philosophiques, et leur réception dans les pays de langue allemande" (2006-2008)

Archives

Projet 2006-2008


Thème : "Les tournants littéraires, historiques, philosophiques, et leur réception dans les pays de langue allemande"



Le thème "Les tournants littéraires, historiques, philosophiques, et leur réception dans les pays de langue allemande" est étudié en fonction de quatre axes et donne lieu à un colloque annuel. Les séminaires de l'Équipe et les journées d'études sont centrés autour de la formation à la recherche des doctorants, et le Master "Mention : Études Germaniques et Slaves, Spécialité : Études Germaniques" est adossé à cette Équipe.

La notion de "tournant" se définit ici comme un fait historique majeur susceptible d'entraîner une modification dans le mode de représentation et d'écriture ou comme une révolution littéraire et philosophique coïncidant avec un tournant historique. Il peut correspondre à une révolution du langage poétique et théâtral, à un renouveau esthétique, à l'élaboration de nouveaux paradigmes dans la perception et l'analyse de l'environnement politique et social. Cette approche permettra par exemple d'examiner :
  • la répercussion des événements de 1968 sur les écrivains de l'Allemagne de l'Est ;
  • celle de la "Wende" de 1989 sur l'écriture de la nouvelle et du roman ;
  • la représentation des nouvelles guerres dans le théâtre contemporain ;
  • les versions successives de la construction de la paix dans la pensée et la pratique des acteurs politiques ;
  • la répercussion conjointe ou décalée des tournants scientifiques en Allemagne et en Europe.
Outre la dimension collective de ces faits marquants, la réflexion portera sur les manifestations de "l'après-coup" (Nachträglichkeit), répercussions durables des traumatismes incitant à reconsidérer les événements passés, sinon à réécrire l'histoire autrement. On complètera ces analyses par l'étude des rapports entre herméneutique et historiographie.


Cette investigation permettra de répondre aux questions suivantes, qui restent étroitement imbriquées :
  • Quels sont les événements servant de catalyseurs, les chocs provoquant la propagation des ondes dans les strates de la vie intellectuelle ? A partir de quels éléments est-il possible de qualifier un fait historique majeur de "tournant" ? Est-ce que par exemple le "11 septembre" a aussi représenté un tournant dans les pays de langue allemande ? Intellectuels, écrivains, responsables politiques et sociaux en ont-ils tenu compte et, si oui, comment ?
  • Quels sont les bouleversements idéologiques, politiques, économiques qui font la différence entre "tournant" et "césure" ? et à partir de quand le terme de "tournant" est-il applicable à un événement ? Comment se décompose la répercussion des événements révolutionnaires de1789, 1848, 1933, 1945, 1968, 1989 ? Quel est le rapport entre l'individuel et le collectif ?
  • Comment s'effectue la relation entre littérature et historiographie ? Le tournant de 1933 fut par exemple un tournant littéraire qui suscita une écriture contre le national-socialisme et une écriture qui se plaça au contraire au service du national-socialisme, l'événement politique ayant ici provoqué des réactions sur le plan de l'écriture, la réalité de l'impact du fait historique étant notamment attestée par LTI.
  • Comment se définit la notion de tournant dans la sphère individuelle, quel est ce fait unique qui fait basculer l'existence, si décisif par exemple dans les nouvelles ?
  • Comment se matérialisent les tournants d'un point de vue formel et générique dans le langage poétique ? Des exemples de l'illumination verbale pourront être étudiés dans le langage poétique ou dans les élans rhétoriques de grands orateurs.
Voir également la publication Tournants et (ré)écritures littéraires


 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page